Noémie Pannetier, Avranchinaise et globe-trotter

Ouest France  - Modifié le 13/10/2016 à 00:51 - Consulter l'article en ligne

Avranches. Noémie Pannetier voyage seule dans le monde entier. Un bref séjour à Avranches lui a permis de retrouver sa famille et de donner une conférence sur ses voyages.

L'histoire

Elle a la bougeotte et la tête sur ses épaules. Depuis l'enfance, Noémie Pannetier veut voyager dans le monde entier. Un monde qu'elle a découvert dès l'âge de 6 ans, dans les livres de la bibliothèque d'Avranches.

Plus grande, elle collectionnait les brochures de voyages. « Mais je ne voulais pas partir d'Avranches sans diplôme. Je savais qu'il serait difficile de reprendre les études après un périple autour du monde. »

Après le bac, passé au lycée Littré, elle suit des études de droit à la Sorbonne, à Paris. À 24 ans, le master de droit en poche, elle fait ses valises, direction le monde entier. « J'étais en quête de sens : pourquoi suis-je sur Terre ? J'avais besoin de spiritualité en lien avec la nature. Pendant ma jeunesse à Avranches, je me sentais marginalisée par les autres enfants car mes centres d'intérêt étaient différents. »

La jeune femme n'est pourtant pas une baroudeuse. « Je ne suis pas sportive et j'ai peur en avion », dit celle qui se considère comme 

« une personne très ordinaire. La volonté de partir autour du monde, c'est 80 % de la réussite du voyage. Je voulais sortir de ma zone de confort. » La jeune femme voulait changer de vie et se transformer intérieurement. Elle a pris l'avion, sans billet de retour, et séjourné ici et là au gré de ses rencontres.

Volée et arrêtée

« En Birmanie pour sa culture bouddhiste, en Thaïlande pour les plages et la fête, en Malaisie par curiosité, à Singapour pour me faire ma propre opinion. En Indonésie pour toutes ses merveilles. En Australie pour connaître ce que ressentent tous les jeunes Français qui s'expatrient là-bas. Au Vanuatu pour les tribus qui vivent en totale harmonie avec leur environnement naturel. En Nouvelle-Calédonie pour la beauté de ses paysages. Au Népal pour sa culture spirituelle et un trek au coeur de la chaîne himalayenne. Enfin, au Brésil pour finir mon tour du monde en beauté au coeur du carnaval de Rio. »

 

Lors de sa conférence, la voyageuse a prolongé ses propos sur le Vanuatu, qu'elle a visité pendant trois mois, « mon petit paradis ». Un paradis fait de belles rencontres et de l'accueil chaleureux qui lui a été réservé.

La jeune femme n'a pas caché ses nombreux déboires. « En Thaïlande, on m'a tout volé : passeport, argent, carte bancaire. Au Vanuatu, j'ai été arrêtée par la police car je n'avais pas de billet d'avion pour repartir. J'ai failli mourir lors d'une tempête en mer et sur les pentes d'un volcan. » Elle a également été très malade car elle avait oublié les indispensables vaccins. « Mais le négatif a toujours été suivi de positif. »

Noémie Pannetier a écrit le récit de son tour du monde. Titré Immersion en terres lointaines - les aventures insolites d'une voyageuse ordinaire, 

il est en vente sur www.immersionlointaine.com

Pour aller plus loin:
Laissez vos commentaires :
Découvrez le livre "Immersion en Terres Lointaines" 

Retrouvez mes récits de voyage Autour du Monde et mes conseils pour voyager au cœur des cultures du Monde dans mon ouvrage unique "Immersion en Terres Lointaines" publié aux

Editions AVENTURE DU BOUT DU MONDE (ABM) - 2016 - 19 euros (+ 4 euros de frais de port).

 

Pour en savoir plus,

cliquez ici.

19 euros (+ 4 euros frais de port)

© 2016 créé par Anne Prévost